Les points à mettre en avant dans son business plan pour une banque

Ceci est un article invité rédigé par « Gaetan » du blog « www.my-business-plan.fr« . 

Les banques rechignent à soutenir l’entrepreneuriat ?

Pas vraiment. Toute entreprise, même en création, est un potentiel client pour une banque. C’est le travail du banquier que de refuser des dossiers mal préparés. C’est à l’entrepreneur de montrer au banquier qu’il a préparé sa création d’entreprise de manière professionnelle. Voici quelques astuces pour réussir votre business plan pour une banque et convaincre votre banquier.

La forme est à travailler autant que le fond

Green planet in your heart hands - usa - environment concept

Si dans un business plan, le fond est primordial, sachez que lors d’un rendez-vous chez un banquier (et même un investisseur) la forme comptera pour beaucoup dans l’acceptation du dossier. Comme pour un CV ou une lettre de motivation lors d’un entretien d’embauche, votre interlocuteur a peu de temps pour se faire une idée de votre dossier. Dès lors, il est de votre devoir de soigner au maximum la forme :

  • Orthographe : Faites relire votre business plan. Utilisez des phrases simples et compréhensibles (pas de jargon trop technique)
  • Graphisme : Respectez une charte graphique cohérente
  • Schéma : Un dessin/Schéma est plus parlant que du texte. De plus, cela permet de rendre la lecture agréable
  • Chiffres : N’oubliez pas que vous vous adressez à des personnes qui aiment les chiffres. Il vous faut donc argumenter vos propos avec des chiffres pertinents. Trop de business plan sont « littéraires ». La vision est importante, mais n’oubliez pas que le business plan est une démonstration !

Mettre en valeur l’acquis, le certain

Enlightenment in nature

Le business plan cherche à démontrer la création de valeur dans l’avenir. Le business plan doit rassurer sur.. de l’incertain.

Or, le banquier a pour fonction de.. minimiser sa prise de risque.

Dès lors, en connaissant les contraintes de votre banquier, lorsque vous faites votre business plan, vous devez mettre en exergue tout ce que vous avez déjà réalisé, réussi, investi. Cela aura pour conséquence de rassurer le banquier. Si vous avez été capable d’atteindre des résultats par le passé, il y a de fortes chances que vous parviendrez à en atteindre d’autres dans le futur. Ainsi, nous vous recommandons d’indiquer :

  • Les sommes investies par les fondateurs
  • Les premiers clients ou demandes de devis
  • Les premiers visiteurs de votre site
  • Les premières personnes vous accompagnant : incubateur, réseaux, board, experts : avoir su motiver des gens à vous aider, c’est avoir su vendre son projet et conquérir la confiance d’autres personnes Le banquier y sera sensible
  • Les premières retombées presses éventuelles

Analyser les risques

financial symbols coming from hand

Le boulot du banquier est d’analyser les risques. Faites-le à sa place dans une partie spécifique de votre business plan. Indiquez que vous êtes conscient des risques du projet, soulignez comment vous comptez minimiser ces risques et prévoyez un plan B au cas où ces risques surviendraient. En faisant ce travail d’analyse, vous indiquerez alors au banquier que vous êtes une personne pragmatique qui saura aligner les intérêts de sa boite avec celle de la banque.

Par ailleurs, une bonne technique pour rassurer le banquier consiste à montrer (ou à défaut de prévoir en cas de question) ce qu’il se passe en cas de .. Faillite. Combien le banquier va-t-il perdre si votre entreprise n’existe plus demain. Avez-vous des garanties à proposer ? Vos stocks ont-ils une valeur ? Avez-vous des personnes ou organismes qui se portent garants ?  Si vous pouvez démontrer que le banquier ne perdra pas tout, alors vous tendrez à le rassurer.

Votre parcours personnel est votre meilleur argument

Clear The Confusion

Enfin, que ce soit pour un prêt ou un investissement dans une entreprise, cela reste une affaire humaine. Le banquier va se demander si vous êtes la bonne personne pour porter le projet. Démontrer par votre parcours, votre CV et votre histoire ainsi que par l’équipe autour du projet que l’on peut vous faire confiance pour mener à bien le projet. Le banquier analysera vos compétences, votre formation, vos expériences passées, vos précédents succès et échecs. N’hésitez pas à mettre en exergue ce que vous avez appris ! (A ce titre, cet article de Business Angel France indique l’importance de l’équipe dans un processus de décision d’investissement).

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *