Blog sur l’univers Apple et les métiers créatifs

Adaptation d’impédance

Adaptation d’impédance : définition

Si vous connectez 2 appareils ensemble, l’adaptation d’impédance est une correspondance entre l’impédance d’entrée et de sortie 2 ces appareils.

Prenons un 1er exemple :

la sortie mini jack de votre ordinateur que vous reliez vers votre casque audio.

L’impédance (qui s’exprime en ohms : Ω) du casque représente la résistance du casque au passage du signal. Au plus l’impédance du casque est élevée, au plus il faudra fournir de la puissance en sortie de l’ordinateur pour entendre le son, c’est mathématique ! Dans notre exemple, pour avoir un rendement idéal théorique, l’impédance de sortie de l’ordinateur devrait être égal à l’impédance d’entrée de votre casque. Attention donc si vous souhaitez utiliser un bon casque audio avec votre Mac, téléphone ou tablette tactile, ne prenez pas un casque avec une trop forte impédance. (je vous déconseille les casques de + de 100Ω) Un bon casque pour cela est le casque Focale qui possède une impédance de 32Ω.

Prenons un 2ème exemple :

Dans la pratique, on considère que l’impédance de sortie de l’appareil source (un micro pour prendre un autre exemple) est environ 10 fois inférieure à l’impédance d’entrée du matériel récepteur (table de mixage par exemple). Ainsi :

l’impédance de sortie d’un micro dynamique sera d’environ quelques centaines d’Ω

l’impédance d’entrée micro d’une console de mixage sera d’environ quelques milliers d’Ω (kΩ)

Si 2 appareils sont incompatibles (l’impédance de sortie de la source est plus forte que l’impédance d’entrée de l’appareil récepteur), certains appareils permettent tout simplement d’adapter leurs impédances : ainsi, pour relier une guitare à une table de mixage, on passe par une DI. Cette DI adapte l’impédance de la guitare pour que le signal audio soit adapté à l’entrée ligne de la tranche de console.